L'injecteur
du système
Ki-Gass


 
Page créée le :
28 Avril 2004  
 
Dernière modification le :
28 Avril 2004  

Trois vues de l'injecteur :

Vue de côté de l'injecteur Vue de l'extérieur, là où se visse le tube venant de la pompe Vue de l'intérieur : le trou d'où sort le gas-oil.

L'injecteur du système se rapproche plus de celui d'un pulvérisateur de jardin que de celui monté sur les culasses.

 

Un dessin du principe utilisé.
Rien ne prouve que ce soit l'exacte reproduction de la pièce, car je ne l'ai pas démontée.
Seul le principe compte.

L'injecteur est fermé côté bougie de chauffe par deux plaques serties, percées chacune d'un trou.
Celui de la plaque extérieure est centré, l'autre ne l'est pas. Cela entraine la rotation du gas-oil entre les plaques, et la formation d'un jet qui doit ressembler à celui d'un pulvérisateur de jardin.

Ne percez surtout pas la plaque bleue pour que le gas-oil passe "mieux". Vous obtiendriez un jet cylindrique.

Il se peut que, quand la bougie est bien rouge, l'envoi de gas-oil, même non "pulvérisé", provoque son inflammation. Je n'ai pas essayé, de peur de me rôtir les moustaches.

Pour le contrôler, soufflez dedans pour voir si l'air passe. Il y a une résistance, car les perçages sont de petit diamètre. Si vous en avez envie, vous pouvez rebrancher le tuyau de la pompe dessus, et appuyer quelques coups.