MF 835 DS Hydraulique : Relevage et pompe


 
Page créée le :
29 Octobre 2002  
 
Dernière modification le :
07 Octobre 2003 Deux pages sur la valve de sécurité.


Joints de la pompe

Nombre

Ø extérieur mm

Ø intérieur mm

Ø fil mm

2

23,4

19.5

2,7

13

14

10,5


Le couvercle de relevage nu, derouillé et repeint. Avec tous les recoins, et l'état dans lequel il était, je ne pensais pas m'en sortir. Mais quand je vois le résultat, je ne regrette ni les suées, ni la rouille respirée, ni le temps passé!.

C'est le morceau qui m'a posé le plus de problèmes. En effet, l'arbre des bras de relevage aurait dû sortir sans effort. Hélas, un des bras était complètement grippé, et la pièce intérieure, en contact avec le piston de relevage, l'était aussi.

Il a fallu beaucoup de patience, de dégrip-oil, de fuel, chauffer, taper, pour qu'au bout de trois semaines de petits soins journaliers (et de grands coups de massette), il consente à bouger.

Le système de contrôle était aussi grippé. J'ai eu un mal fou à sortir l'écrou. Il en porte les traces. Le piston interne refuse toujours de lâcher la bride dans laquelle il est vissé. Il baigne toujours dans le gas-oil...
La suite plus tard!


Le bras de droite était grippé, et la pièce centrale montée sur des cannelures, aussi.
La biellette se place dans la cavité en haut de la pièce centrale, dans laquelle elle est maintenue par une goupille, et l'autre bout est en contact (libre) avec le fond du piston dans le cylindre de relevage. C'est cette bielette qui communique le mouvement aux bras de relevage.
L'ensemble est ici photographié à l'envers.
Remarquez les bagues en bronze, et entre elles, un joint torique (noir) pour l'étanchéité.

Le cylindre et le piston (en fonte) du relevage.

Le cylindre est boulonné sous le couvercle de relevage. On voit sur la photo du couvercle en haut, à droite, les lamages dans lesquels se trouvent les écrous de fixation.

Ils se déposent ensemble. Inutile de vous dire qu'il y a encore là un joli poids.

Lors de la dépose, il faut faire attention au tube de jonction avec la pompe hydraulique, et ses joints toriques qui sont libèrés, et peuvent tomber.

La pièce pliée sur le côté du cylindre, avec les leviers, et les ressort, sert à la commande de la valve de contrôle de la pompe hydraulique.
Les fentes allongées des deux leviers sont en contact avec les roulettes des axes des deux manettes de commande extérieures, et transmettent par l'intermédiaire de deux longs leviers, les informations de position à la valve de la pompe.


La pompe hydraulique: encore un beau morceau!

Elle est montée flottante sur l'arbre de prise de force.

ATTENTION : il faut démonter les trois vis de la prise de force à l'arrière du tracteur, puis tirer sur l'arbre pour le faire reculer, pour pouvoir sortir la pompe de sa place (merci la revue technique de Juillet 1961). Elle est en plus maintenue en position par deux pions qu'il faut démonter aussi: un de chaque côté du tracteur.