Système d'injection
du MF 835.


 
Page créée le :
17 Janvier 2003  
 
Dernière modification le :
13 Avril 2004  

Le 13 Avril 2004.
Une observation que j'ai faite récemment sur la pompe Lavalette de mon moteur de 1959, rejoint complètement ce qu'a constaté Gilbert dans ses messages sur le forum :

 

Rappel : le moteur du MF 835 de Gilbert émettait une fumée blanche importante à l'échappement.

 

Pour règler ce type de problème, il faut d'abord de la logique, et la méthode employée par Gilbert était la bonne: contrôler le débit des 4 sorties de la pompe en dévissant les raccords des tubes des injecteurs. Et, il y en avait une qui n'envoyait que très peu de gas-oil par rapport aux autres.

 

Maintenant que le problème est résolu, il fait apparaître un autre problème avec ces machines: "C'est tout neuf" comme disent les vendeurs. Oui, mais il y a environ 45 ans. Hélas, depuis, elles ont connu un ou plusieurs propriétaires, et leur entretien n'a pas toujours été suivi. Pire, même, certains ont "bricolé" dessus, sans savoir, ni réflèchir, et ont provoqué des pannes qui ne correspondent plus à ce que l'on devrait trouver.

   

Pour celui de Gilbert, le débit d'un des cylindres d'injection avait été modifié.

Pour la pompe du mien, les 4 points d'injection sont décalés de 8 degrès. Je pense que cela a été fait pour compenser l'usure et l'allongement de la chaine de distribution. Rappelez vous ce que j'ai noté sur la page "Restauration" de mon MF de 1959, au sujet de la distribution : "L'erreur de positionnement du plateau est de presque 5 degrés, soit 10 degrés sur le vilebrequin.". 8 degrès de décalage (sur le vilebrequin soit 4 sur la pompe) permettent de nouveau le règlage dans le jeu des fentes oblongues de la pompe.

Presque 3 ans après, j'ai une réponse logique qui me satisfait. Il me reste à recaler cette pompe, qui, après le remplacement de la chaine de distribution, ne peut plus être règlée qu'à 8 degrès, ou 24 degrès par déplacement d'une dent de son support sur le moteur.

Prochainement : contrôle du point d'injection sur les 4 cylindres du moteur du MF de 1959. En effet, le calage sur le premier cylindre est une bonne solution tant que la pompe est parfaitement règlée. Qui me dit que les autres cylindres ne sont pas décalés? Et peut être que la fumée blanche qui sort par le tube du reniflard va diminuer.
La suite dans une prochaine édition...


Ajouté le
8 Septembre 2003

Pour ceux qui veulent aller plus loin:
d'autres photos de la pompe Lavalette
sur cette page
Et là,
la pompe rotative CAV montée sur certains modèles, et son support.

Pompe d'injection Lavalette
 

Vis de purge

 

Trappe de visite

 

 
 
 

Bouchon de niveau

   


Le bouchon de niveau démonté.
Pour le démonter, il suffit de placer une clé sur la partie hexagonale, et de desserrer (pas à droite).
Pour contrôler le niveau, c'est la clé qu'il faut desserrer. Attention, pas à gauche. Voir la photo de la pompe pour le sens de déserrage.

Clé


Tête hexagonale de la vis

Filetage de la vis de montage du bouchon

Clapet de fermeture (cône) .

 

Position fermée. On voit très bien les pas différents des filetages: "normal" à droite pour la vis, à gauche pour la clé.

Position ouverte: j'ai coloré en rouge le trou de communication avec l'extérieur.

En rouge, le trou d'où sort l'huile quand le niveau est atteint.

 

marque
type

Pompe

Lavalette

PES4A65A123D000F145

Cloche à dépression

EP/MZ80AF17

Injecteur

DN12SP562

Porte injecteur

KB 40S 51 F3

Pompe gas-oil

AC

type J


Tarage des injecteurs

134 Kgs/cm2

soit environ 130 bars


Important :
 

La pompe d'injection contient une petite quantité d'huile pour sa lubrification.
Comme les pistons et les cylindres d'injection sont montés sans joints, les fuites (très faibles) de gas-oil viennent polluer l'huile qui ne lubrifie plus correctement.

 
 

ll faut donc la vidanger souvent (au moins une fois par an si utilisation faible, sinon, toutes les 80 heures, comme la vidange moteur) et refaire le niveau avec de l'huile moteur neuve versée par la trappe de visite, et jusqu'au niveau situé en bas à droite.
Pour la vidanger, démonter le bouchon de niveau, et aspirer l'huile usagée avec une séringue.

 
 

Sur mes deux 835, il n'y avait plus une goutte d'huile dans les carters des pompes d'injection. A la place, il y avait 5 bons millimètres de terre sèchée collée sur les carters, et toutes les pièces.

Sur celui de 1961 qui était complet et en état de marche, le moteur ne tournait que sur trois cylindres. Un moteur 23C, qui se prenait pour un Perkins!!! ( j'aurais préféré un trois cylindres).

Après avoir enlevé la trappe de visite, je constate que deux des quatre ressorts de rappel des pistons d'injection sont cassés, et apparement, il n'est pas possible de les remplacer sur place. L'un d'eux n'a qu'une spire en moins, et le piston se déplace toujours. L'autre est cassé en trois et le piston est resté en position haute. Il n'y a plus d'injection sur le cylindre N°1.

J'ai donc entrepris de démonter complètement la pompe.
Après une séance de dessin pour repèrer la position de chaque pièce, et marquage de certaines pièces directement sur le métal, je réussis à sortir l'arbre à cames (dans un triste état), et ses roulements dont les billes sont pressées de prendre l'air. En effet, suite à l'absence de lubrification, les cages qui les retenaient se sont cassées, et les billes se sont trouvées libérées.
Les 4 ressorts, les roulements, et les joints ont été remplacés. Tout le reste a été nettoyé, dérouillé, dégrippé, puis huilé.


 

L'arbre à cames après nettoyage. Il porte les traces de l'oxydation mais peut encore servir. (vitesse de rotation maximale de 1000 trs/min)


Photo de gauche, le cylindre d'injection. Photo de droite, à gauche, le piston qui se déplace dans le cylindre, et dose la quantité de gas-oil à injecter, à droite, en bas, la rondelle de retenue du ressort, et en haut, le clapet anti-retour.

Le cylindre et le piston son ajustés au micron, et appairés. Ne jamais toucher le piston avec les doigts sous peine de grippage, nettoyer avec du gas-oil, puis souffler à l'air comprimé. Ne pas essuyer avec un chiffon.


Un des 4 poussoirs. Le galet visible en bas, au centre, roule sur la came de l'arbre à cames.


J'ai dû bricoler un système avec des tubes transparents pour contrôler que le débit des 4 cylindres était égal.
Après règlage et remontage, le fonctionnement est correct. Pas de fumée au ralenti, pas de consommation excessive, et démarrage parfait pas tous les temps. Il ne fait jamais très froid en Cotentin, et le système "Ki-Gass" aide bien.


Si vous décidez d'en faire autant avec la pompe de votre tracteur, commencez par noter le sens et la position de chaque pièce, n'oubliez rien, et, avec un peu de soin et de patience, cette opération n'a rien d'exceptionnel.