Restauration de mon
MF 835 DS de 1959

Ajouté le 15 Mars 2003


Courrier
Démontage
[Page1] [Page2] [Page3] [Page4] [Page5]

Remontage
[Page6] [Page7] [Page8] [Page9]

Le vilebrequin : un beau morceau!
Attention au démontage : avec ses deux paliers arrière et central, il pèse 33 kilos.
Celui-ci provient d'un moteur Standard 23 C récupèré à la casse sur une épave de John Deere 303. Celui de mon MF de 1959 est très abîmé au niveau des paliers. Le régule a disparu des coussinets, et il faut une rectification. Le jeu atteint 0,5 mm au niveau du palier arrière. Pas étonnant avec ça, que la pression d'huile chute quand le moteur est chaud.

 

ici, l'arrière et là, l'avant


Le palier arrière.On voit les demi rondelles de poussée avant. Il y a les mêmes de l'autre côté. Elles servent à maintenir le jeu latéral du vilebrequin (0,12 mm à 0,30 mm). Les demi-rondelles inférieures possèdent un ergot, et on entrevoit de part et d'autre, les rainures de graissage qui doivent être orientées vers l'extérieur.

Le palier central. Ici, la face arrière (côté embrayage).
Attention au remontage, à ne pas l'inverser. Les trous de passage de l'huile seraient bouchés, et le palier central, les têtes de bielles 2 et 3, ainsi que le 2ème palier de l'arbre à cames seraient privés de lubrification.

Le palier avant porte sur sa face avant, en bas, la pompe à huile.Ce palier est celui du JD303. Deux différences par rapport à celui du 835:
- La pompe à huile est de plus grand diamètre, avec un carter en fonte,
- Le patin tendeur de la chaine de distribution est un peu plus haut, ce qui fait que le demi-palier supérieur n'est fixé que par 3 vis, au lieu de 4.
A-t-il été tenu compte des problèmes rencontrés chez MF?


Un piston et une bielle. La bouteille de 1,5 l donne l'échelle.

Sur le John Deere 303, il y a des segments râcleurs en bas du piston. Mon MF de 1959 n'en a pas.

De plus, lorsque j'ai sorti les 4 pistons du MF, les 4 segments de feu (le premier en haut) étaient cassés en deux juste au milieu. heureusement, les cylindres ne sont pas rayés. Ils ne présentent d'ailleurs pas une usure importante. Les pistons sont sortis sans aucun effort. Le compteur de ce tracteur indique 4018 heures.

Comme quoi, ce tracteur n'était pas arrivé dans le coin d'un champ sans raisons. L'état du vilebrequin, les segments cassés, le joint de culasse cassé entre les cylindres 1 et 2, l'état des poussoirs des tiges de culbuteurs... avaient signé son arrêt de mort. Mais il reprend vie...


La face inférieure des poussoirs des tiges de culbuteurs celle qui porte sur l'arbre à cames : ils sont tous marqués. Vu les couleurs, ça a chauffé. J'ai laissé cette image à l'échelle 1 pour bien montrer l'état d'usure. On voit très bien qu'ils sont creusés, et présentent en plus des crevasses plus ou moins nombreuses et importantes.

Celui du bas à droite est très marqué, et de plus, il est creusé de manière sphérique vers l'intérieur. Je trouve le scan très joli.

Je me demande si ce n'est pas le régule des coussinets de vilebrequin qui a fait ça. J'en ai vu un petit morceau planté dans une des demi-rondelles de poussée du palier arrière. Il y a du nettoyage en vue dans la carter moteur, et dans les conduites d'huile.

Celui en haut, à droite a été redressé au touret, puis poli au carborandum. Il était dans le même (triste) état que ses copains. Encore un peu, et il sera parfait. Le métal est très dur. Une bonne lime ne l'entame pratiquement pas .

L'arbre à cames est intact. Etonnant non ? J'ai juste eu à repolir un peu les cames, et quand tous les poussoirs seront repris, et avec la qualité des huiles moteur actuelles, ce sera reparti pour quelques heures.

Sur le moteur du John Deere 303, deux des cames d'admission sont très usées.
Hauteur d'une came correcte : 36,24mm.
L'une d'elles mesure 35,3mm, et l'autre 34,56mm.
L'arbre à cames est mort.

Encore un point à contrôler. Il ne faut vraiment rien oublier.